Comprendre les expressions vosgiennes pour des vacances sereines

La bête des Vosges : Elle sévit entre 1977 et 1978 et aurait égorgée plus de 200 moutons. Malgré la mobilisation des chasseurs, gendarmes et même de l'armée, l'animal ne fût jamais identifié. On évoque un loup, un lynx ou bien encore un chat sauvage.

Beugner : cogner, abîmer. 

Brimbelle :  Nom vosgien de la myrtille sauvage 

Chaurée : Suée, bouffée de chaleur


Chavande :  Gigantesque bûcher, composé de rondins que l'on brûle à la Saint-Jean. Tradition d'origine païenne 


Cheûler : Boire à en être ivre.


Chialer : Pleurer

Chique (du) : Aussi appelé mogin, c'est un fromage non affiné à base de lait de vache.  Il se mange sucré ou salé avec des pommes de terre.

Chouille : fête entre amis ou en famille (en général bien arrosée)

Clancher (la porte) : Actionner la poignée de porte (la clanche) 

 

Cornet : Sachet.

Darou : Nom vosgien du dahu (animal imaginaire mélange de daim et de bouquetin et ayant des pattes plus courtes d'un côté que de l'autre afin de pourvoir tenir en équilibre en montagne).

Épinette : Instrument traditionnel ; l'épinette des Vosges est une cithare à cordes pincées.

Flot (un) : "fais un flot" c'est faire un nœud 

Gnôle : Eau de vie


Golaye : Une rasade : "reprendre une golaye de vin".

Haties : Manières, caprices

Lichette : Petite quantité (ex : "une lichette de vin").

Meurotte : Vinaigrette ; chaude meurotte : lardons frits jetés chauds sur la salade.


Migaine : Mélange d'oeuf et de crème battus. Garniture que l'on pose sur la pâte pour faire la quiche.

Quiche :  tarte aux oeufs et au lard, typiquement lorraine.

Royotte ou  Royure : "A la royotte" : à plus tard. On dit aussi "à la royure".


Schlitte : Traîneau servant à descendre le bois de la montagne.

Schlass : couteau.

Aller au schlôff : aller au lit

Trisser : éclabousser

Zaubette : Jeune fille malicieuse et souvent délurée.

Les Vosges

S'il est vrai qu'on fait bien d'admirer lentement
Le dessin magnifique et pur du sol charmant,
Les bois frais, les blés verts qui sont de doux présages,
S'il est exquis de suivre à pied les paysages,
Il est meilleur d'aller sans remuer ses pas
Au milieu de tableaux que le Louvre n'a pas
Et que Juin magistral a marqués de sa touche.
Emporté par l'effort et par l'élan farouche
Des trains qui vont, semblant traîner de longs abois,
Parmi les champs pleins d'herbe et parmi les grands bois.

Lorsque, le soir venant, la plaine se fait grise,
La route à vos regards ménage la surprise
Des Vosges, où l'on entre ainsi qu'en un palais.
Les décors d'opéra seraient manqués et laids,
Comparés à l'effet des deux chaînes jumelles :
Ce sont de doux sommets, faits comme des mamelles,
Et montrant le trésor de leur fécondité.
Quelques-uns sont aigus et beaux de nudité,
Pareils aux seins parfaits des sculptures antiques.
Autrefois, les frayeurs des burgraves gothiques
Y bâtirent des murs terribles et prudents :
Les ruines s'y font de classiques pendants,
Et ce seraient les bords du Rhin, si le grand fleuve
N'était un ruisseau mince et limpide, où s'abreuve
La soif de la mésange et du martin-pêcheur.
Le vent qui vient des eaux vous porte la fraîcheur,
Et, parmi les langueurs du soir mélancolique,
Complète le poème et le met en musique.

 

Albert Mérat (1840-1909)

La Charmante se trouve 

563 Route du Coney 

88220 Xertigny - Rasey

Nous ne prenons pas la CB

Appelez Le Charmant

TEL: 03-29-30-18-26

E-MAIL: lachauxjoel88220@gmail.com

ou via le formulaire du site

Suivez-nous

  • Youtube
  • Facebook Reflection
  • Trip Advisor App Icon

© 2020 La Charmante Rasey